lundi 14 décembre 2015

La Blépharoplastie : Chirurgie esthétique des paupières

Avec les années, les paupières, comme le reste du visage et du corps,  subissent des changements indésirables, donnant au regard un aspect fatigué, triste. De nombreux facteurs, comme l'hérédité ou les dommages solaires, peuvent accélérer ces changements.

Un regard fatigué ou des yeux gonflés peuvent également résulter de la présence de poches d'origine graisseuse dans la partie interne des paupières supérieures ou au niveau des paupières inférieures, ainsi que l’apparition de cernes.


La chirurgie des paupières (blépharoplastie), peut présenter une solution pour corriger ces imperfections naturelles et effets du temps, mais celle-ci ne doit en aucun cas changer le regard du patient et la forme de l'œil. Le résultat doit rester naturel.

Les Indications


La blépharoplastie a pour objectif de rajeunir le regard et gommer durablement un aspect fripé, de corriger des paupières tombantes ou des poches sous les yeux, sans aucun risque pour l’acuité visuelle.

La blépharoplastie peut être effectuée sur les paupières supérieures et/ou inférieures en fonction des corrections à apporter.

Contrairement aux idées reçues, la blépharoplastie des paupières inférieures n’est pas une réponse esthétique aux problèmes d’yeux cernés. En effet, les cernes sont souvent dus à la présence d’un « creux » sous l’œil et à la teinte foncée ou bistre de la paupière inférieure. Dans ce cas, les cernes peuvent être traités par : 

  • L’injection de produits de comblement (acide hyaluronique),
  • Et/ou l’application d’une crème « dépigmentante » si les cernes sont colorés


S’il s’agit de corriger une paupière supérieure présentant un excès de graisse et de peau, et que les solutions de médecine esthétique de type injection d’acide botulique (botox®) ne sont pas adaptées ou insuffisantes, votre chirurgien esthétique vous orientera vers une blépharoplastie des paupières supérieures.

Si vous présentez un excès de graisse (poche) et/ou une peau ridée sous la paupière inférieure, celui-ci vous orientera vers une blépharoplastie des paupières inférieures.

lundi 7 décembre 2015

Le soleil, ami ou ennemi ?

Le soleil est à la fois notre meilleur ami et notre pire ennemi. Sans lui, pas de vie possible. Cependant, il peut être dangereux ! En effet, il est responsable de lésions cutanées, d'accélération du vieillissement et de cancers de la peau. Il faut donc être très prudent face à ses rayons.
Si vous habitez dans une zone ensoleillée ou que vous projetez de partir en vacances sous les tropiques, nous vous apportons dans cet article des informations et des conseils précieux, pour bien protéger votre peau des méfaits du soleil.

Les bienfaits du soleil


Les rayons du soleil favorisent l'apport en vitamine D, bénéfique à la calcification de nos os. Pour ces bienfaits, seules quelques minutes d'exposition par jour à un soleil modéré suffisent.

Le soleil stimule notre moral. C'est la lumière reçue par nos yeux qui « booste » notre mental et qui permet dans certains cas de lutter contre la dépression saisonnière. Notre sensation de bien-être est également améliorée.

Les UV sont parfois utilisés comme traitement dans certaines pathologies cutanées, comme le psoriasis et le vitiligo. Mais le degré d'exposition est rigoureusement contrôlé et les patients étroitement surveillés.

 

jeudi 26 novembre 2015

Le lifting du visage

Comme tout le reste du corps, l’ovale du visage s’affaisse peu à peu avec le temps. Heureusement, de nos jours, la Chirurgie Esthétique et la Médecine Anti-Age proposent  de nombreuses solutions pour retrouver la forme de notre visage initial. Votre Chirurgien Esthétique vous proposera un lifting facial. C’est l’intervention de rajeunissement du visage par excellence !




Présentation


Il existe plusieurs types de liftings permettant d’améliorer les disgrâces provoquées par le vieillissement du visage et du cou, soit de manière localisée, soit de manière plus étendue : le lifting facial, le lifting cervical, le lifting frontal, le lifting temporal, le lifting de la queue du sourcil. Nous parlerons dans cet article du mini-lifting et du lifting cervico-facial. Nous reviendrons sur les autres types de lifting dans un autre billet tout prochainement.

Le mini-lifting et le lifting cervico-facial corrigent tout deux le vieillissement au niveau du cou et au niveau du bas du visage. La différence entre les deux résidant dans l’adjonction ou non de gestes correcteurs au niveau des paupières, des pommettes, des lèvres ou de toutes autre partie du visage le nécessitant.

Contrairement aux premiers liftings réalisés dans les années 1960/70 qui donnaient un aspect « figé » au visage, les techniques ont évolué vers des techniques plus douces. L’objectif est de garder un aspect naturel au visage avec un effet de redynamisation et de rafraîchissement du visage. En effet, Il est important que le patient ainsi que son entourage puisse « se reconnaître » après l’intervention.

Ces liftings peuvent être pratiqués à n’importe quel âge mais généralement à partir de la cinquantaine. Cette intervention peut être complétée par des injections de toxine botulique.

vendredi 20 novembre 2015

Des lèvres parfaites : les réponses de la médecine esthétique

Les lèvres sont un élément fondamental du visage, elles jouent un rôle tout à fait particulier dans les relations interindividuelles. Les lèvres sont à la fois organe de séduction et d'expression des sentiments et des émotions (joie, tristesse, colère), sans oublier le rôle des lèvres dans la communication. Elles sont un symbole fort de représentation de notre profil social, affectif et même sexuel. Elles représentent un atout de séduction indiscutable.

Les lèvres sont particulièrement sensibles au processus de vieillissement et à la déshydratation précoce. Avec le temps, les lèvres peuvent perdre de leurs avantages car ce sont des muqueuses très fragiles. Elles subissent également les méfaits de l'environnement : l’exposition solaire cumulative, les carences hormonales post ménopausique, le stress oxydatif, le tabac..). Ceux-ci provoquent généralement :
-       Un affinement des lèvres,
-       Un allongement de la distance entre la lèvre supérieure et la base du nez, 
-       Une perte de volume,

vendredi 6 novembre 2015

Les causes du vieillissement cutané

Il n’est jamais trop tôt pour préserver son capital « jeunesse ». Le vieillissement des cellules commence le jour de notre naissance.
La lutte anti-âge doit commencer le plus tôt possible, bien avant l’apparition des premières rides.

Les causes du vieillissement cutané sont nombreuses et nous ne sommes pas tous égaux devant lui.


Il existe deux sortes de causes de vieillissement cutané

Les premières sont celles que nous subissons sans pouvoir agir sur elles. Elles sont directement liées au capital génétique et à l’hérédité. C’est le vieillissement dit "intrinsèque".


Les secondes dépendent de nous, de notre hygiène de vie et de notre environnement. C’est le vieillissement dit "extrinsèque" et nous pouvons agir sur ces causes au quotidien.

lundi 2 novembre 2015

Ouvrir et adoucir le regard

Pour traiter le regard, chirurgie et médecine esthétique ne s’opposent pas mais sont envisagées comme des possibilités différentes pour une solution sur mesure.
Quelles sont les différentes possibilités que nous offrent ces 2 pratiques médicales pour ouvrir et adoucir notre regard, tout en gardant un visage naturel ?



 Les injections d’acide hyaluronique

L’injection d’acide hyaluronique est particulièrement utilisée pour les personnes qui présentent un creusement de la paupière supérieure qui laisse voir le rebord de l’os orbitaire ou une « une vallée des larmes creusée », des cernes internes et externes peu marquées (de la racine du nez jusqu’à la pommette),

Ce geste médical consiste en l’injection de ce produit de comblement (composant naturel de la peau très bien toléré par l’organisme et non allergène) par votre Chirurgien Esthétique à son cabinet. Elle se pratique sans anesthésie et sans préparation ni précaution particulière de votre part, d’où son côté très pratique.

De plus, l’injection d’acide hyaluronique est rapide : généralement 30 minutes suffisent. Elle peut être donc pratiquée pendant la pause déjeuner, vous permettant de revenir au bureau « ni vue ni connue », avec un regard rajeuni, rafraîchi, car l’effet est immédiat !

 Les injections d’acide hyaluronique doivent être renouvelées tous les cinq à six mois.

vendredi 23 octobre 2015

La médecine esthétique imperceptible, c’est possible...

Au Brésil aux États-Unis ou en Asie, les femmes n'attendent pas 25 ans pour recourir aux injections. Sans aller jusqu'à cet extrême, les médecins esthétiques prônent la prévention : traiter une ride avant qu'elle ne soit installée permet davantage de préserver l'aspect naturel du visage. En repérant les points faibles du visage, on peut injecter des micro-doses sur ces zones pour empêcher leur aggravation, et ceci sans changement apparent. En effet, une fois la fracture du derme installée, ce sera plus difficile de la faire disparaitre. En résumé, plus on intervient tôt, plus le résultat est naturel.

Les jeunes sont beaucoup plus décomplexés sur le sujet que leurs ainés : la génération des patients de 35 ans est deux fois plus nombreuse à avoir recours aux injections que celle de 55 et plus. Elle n'a pas de tabous à ce sujet.

vendredi 16 octobre 2015

L'augmentation mammaire par pose d’implants

Il suffit parfois d’un élément pour qu’une femme retrouve confiance en elle. Parmi les interventions de chirurgie esthétique les plus demandées, l’augmentation mammaire par la pose d’implants est la plus pratiquée dans le monde. En effet, la plastie visant l’augmentation du volume mammaire concerne aujourd’hui des millions de femmes dans le monde. Que faut-il savoir sur la l’augmentation mammaire  par pose de prothèses?




Qu’est-ce qu’une augmentation mammaire par pose d’implants ?


L’augmentation mammaire par pose d’implants est une intervention chirurgicale qui consiste à poser des prothèses afin augmenter le volume de la poitrine, ou pour corriger une légère ptôse mammaire (affaissement des seins due à une diminution de la quantité de glande et une distension de la peau qui les enveloppe). Si le relâchement est important, le chirurgien conseillera de faire en même temps une plastie mammaire : technique consistant à remonter le sein.

vendredi 9 octobre 2015

Contre les rides du visage, injection de toxine botulique ou d’acide hyaluronique ?

Les personnes qui souhaitent rajeunir leur visage sans pour autant passer par la chirurgie esthétique peuvent se tourner vers les injections de produits dits de comblement. Avant de choisir votre traitement anti-rides, voici ce qu’il faut savoir sur l’acide hyaluronique et sur la toxine botulique, deux solutions capables de ralentir rapidement et significativement les effets du temps sur votre visage et votre cou.






Zoom sur la toxine botulique…


Le botox, qui est un des noms commercial de la toxine botulique, sert à atténuer les rides ou à prévenir leur apparition, principalement les rides du front, la ride du lion et celles de la patte d’oie, qui sont dues à l’action des muscles sous cutanés du visage responsables de l’expression.
Le principe de la toxine botulique est de bloquer la contraction musculaire afin de lisser la peau du visage mais également du cou et du décolleté. Il s’agit d’un produit capable d’aller suffisamment profondément dans chaque ride pour agir sur le muscle sous-jacent en le relâchant.
L’effet du Botox met quelques jours à s’installer. Il faut compter au maximum 2 semaines pour en voir les résultats les rides d’expression sont atténuées, le visage parait plus jeune sans que l’expression du visage ne soit modifiée.
L’action du Botox est de 6 mois en moyenne mais on conseille de répéter les injections tout les 4 mois durant la première année de traitement. Dans certains cas, la durée d’action est plus longue. Avec le temps, les muscles du visage se détendent, le patient perd l’habitude des mimiques qui provoquaient l’apparition des rides, et les injections peuvent être espacées.

lundi 5 octobre 2015

La reconstruction mammaire après un cancer du sein


 A l’occasion d’Octobre Rose, le mois du dépistage du cancer du sein, il nous paraissait nécessaire de parler de la reconstruction mammaire après un cancer du sein.

C’est un sujet délicat mais essentiel qui est abordé dans les cas de cancer du sein. Elle doit être évoquée dès la première consultation du cancérologue et doit être proposée à toutes les patientes.

Les femmes qui choisissent la reconstruction après une chirurgie mammaire non conservatrice le font pour plusieurs raisons : retrouver leur féminité, la confiance en elles mise à mal par la maladie, l’harmonie de leur poitrine et l’équilibre physique de leur corps.