lundi 4 janvier 2016

Retrouver un joli ventre

Le ventre et la taille, peuvent, pour diverses raisons : grossesses, prise ou perte de poids, relâchement spontané, présence de cicatrices ou de vergetures trop visibles, perdre leur harmonie naturelle.

Heureusement, grâce à la chirurgie esthétique, il est possible de retrouver un joli ventre plat et une taille fine en agissant à trois niveaux : la peau, la graisse et les muscles.



Ôter la graisse excédentaire : la lipoaspiration (ou liposuccion)


Contrairement aux idées reçues, la lipoaspiration n’est pas une intervention dont l’objectif est de faire perdre du poids à la patiente ou au patient, mais de remodeler la silhouette afin de se rapprocher le plus possible de la forme naturelle ovoïde du bassin (en forme d’œuf).

L’indication de la lipoaspiration est souvent pertinente après une ou plusieurs grossesses, afin d’ôter la graisse formée naturellement autour des hanches durant celle-ci (nécessaire pour l’allaitement). En effet, ces amas graisseux résistent, la plupart du temps, aux régimes et à l’activité physique. C’est pourquoi, cette intervention est souvent pratiquée sur des patientes jeunes. De plus, elle présente de meilleurs résultats sur une peau bien tendue.


Le principe de cette intervention est d’enlever la surcharge graisseuse localisée de l’abdomen. Pour ce faire, votre chirurgien esthétique va pratiquer des micro-incisions (de 2 à 5 mm) pour y glisser une canule sous la peau et aspirer la graisse sous-cutanée.

L'intervention se déroule le plus souvent en hospitalisation provisoire mais peut nécessiter une nuit d’hospitalisation. Une liposuccion du ventre dure entre 1 et 3 heures et l’anesthésie dépendra de ce timing et des désirs de la patiente.

Les suites opératoires sont simples : Un œdème et des ecchymoses apparaissent dans la plupart des cas et se résorbent dans le mois qui suit l’intervention. La douleur est modérée et calmée par des antalgiques simples.

Les cicatrices sont de très petite taille (inférieures à 8 mm) et situées au niveau de l’ombilic et à la naissance du pubis. Elles seront quasi-invisibles peu après l’intervention. En fin d’intervention, une gaine abdominale est portée et devra être gardée 4 à 6 semaines jour et nuit.

Le risque de complications liées à cette intervention est minime et l’éviction sociale est de courte durée : de 3 à 5 jours en fonction du métier exercé par le patient(e) et l’activité physique pourra être reprise après 1 mois.

Le résultat de la lipoaspiration se dessine dans le mois qui suit l’intervention et le résultat définitif s’obtient environ trois mois après, notamment du fait du caractère progressif de la rétractation cutanée et de la disparition totale de l’œdème.

Correction de la paroi abdominale : l’abdominoplastie  (ou plastie abdominale)

Si la disgrâce du ventre est due à une peau distendue, un écartement des muscles abdominaux (diastasis souvent dû à des grossesses consécutives et/ou à une perte de poids importante), à la présence de graisse excédentaire profonde ou encore à une ancienne cicatrice très visible ou des vergetures très marquées au niveau de l’abdomen, votre chirurgien esthétique vous orientera vers une abdominoplastie (ou plastie abdominale).

Il existe deux types d’abdominoplastie : La mini abdominoplastie et l’ « abdominoplastie  avec transposition de l’ombilic ».

Le principe, le type d’anesthésie, la durée d’hospitalisation et les suites opératoires sont quasiment identiques pour ces deux interventions. La différence réside sur l’indication de celles-ci. En effet, la première est indiquée en cas de :

o    Relâchement léger de l’abdomen (peau et/ou muscle)
o    Et/ou un excès de graisse modéré
o    Et/ou la peau est abimée par des vergetures ou une cicatrice due à une intervention chirurgicale antérieure

Uniquement dans la zone située au-dessous du nombril.

Alors que la seconde est indiquée dans le cas où :

o    L’excès de peau et de graisse sont importants
o    Il existe une grosse distension de la paroi abdominale
o    Egalement si la peau est « abimée »

Dans la zone située au-dessous mais également au-dessus du nombril.

L’abdominoplastie a pour objectif de :

o  Réduire l’épaisseur de la paroi abdominale en procédant à une lipoaspiration de l’excès de tissus graisseux
o    Resserrer les muscles abdominaux si besoin
o    Retirer l’excès de peau
o    Corriger une éventuelle cicatrice visible ou vergetures marquées

L’intervention consiste à :

o    Oter l’excès graisseux par la technique de lipoaspiration
o    Remettre les muscles abdominaux en tension si besoin
o    Enlever le surplus de peau afin de la retendre
o    Corriger une éventuelle cicatrice visible ou vergetures marquées

Pour ce faire, votre chirurgien va effectuer une incision au niveau de la naissance du pubis et également autour du nombril dans le cas de l’abdominoplastie avec transposition de l’ombilic. La peau sera ensuite décollée et un « redrappage » complet du ventre sera effectué (peau et muscles). Dans le cas de l’abdominoplastie  avec transposition de l’ombilic, le nombril sera repositionné au travers d’un orifice créé en fin d’intervention.

S’il s’agit de corriger une cicatrice visible ou des vergetures marquées, votre chirurgien va « descendre » la peau au niveau du maillot.

La durée de l’intervention est de 1 à 2 heures pour la première et de 2 à 3 heures pour la seconde. Elles se pratiquent toutes les deux sous anesthésie générale et la durée d’hospitalisation est de 3 jours. En fin d’intervention, une gaine abdominale sera portée et devra être gardée durant 4 à 6 semaines  jour et nuit.

La cicatrice visible sera comparable à celle d’une césarienne cachée dans le maillot. Dans le cas d’une abdominoplastie avec transposition de l’ombilic, on notera en plus la présence d’une petite cicatrice en forme d’accent circonflexe autours du nombril, qui disparaîtra très rapidement. La cicatrice de la mini-abdominoplastie sera moins longue et plus fine que celle de l’abdominoplastie avec transposition de l’ombilic.

Les suites opératoires sont simples. Des points de « capitons » seront visibles après l’intervention mais disparaitront dans les jours qui suivent. Un œdème et des ecchymoses apparaîtront et se résorberont totalement dans un délai de 1 à 3 mois, si la gaine de contention est portée comme indiqué. La douleur sera  modérée (un peu plus forte pour l’abdominoplastie avec transposition de l’ombilic) et cède aux antidouleurs.

Le résultat final sera visible au-delà de 3 mois. L’éviction sociale est de 4 à 7 jours pour la première et de 7 à 15 jours pour la seconde, en fonction du contexte professionnel du patient. La reprise d’une activité physique pourra se faire 1 mois à 1 mois et demi suivant l’intervention.

Les complications de ce type d’opération sont rares si elle est menée par un chirurgien compétent pour cette intervention.

vers le site web du Dr Van Den Broeck